Allaitement : émouvante lettre d’une maman qui en a marre des critiques

PARTAGER
© DR

Ébranlée après une critique au supermarché parce qu’elle achetait du lait maternisé, une maman écrit une lettre à celle qui s’est permise de lui faire une réflexion et la publie sur Facebook. Depuis, le post de  Annie Ferguson Muscato a été partagé plus de 47 000 fois.

« Chère inconnue du supermarché,

Tu n’as pas besoin de me dire, « l’allaitement, c’ est mieux » parce que je suis allée acheter un peut de poudre pour bébé, je le sais déjà.

Je sais que mon mari et moi avons pris avec excitation, quatre heure  de cours d’allaitement lorsque j’étais enceinte.
Je sais que mon bébé a fait immédiatement du peau à peau et a goûté à mon sein  moins d’une heure après sa naissance, parce que c’était important pour moi. Je sais que nous avons vu une spécialiste en lactation avant de ramener ma fille à la maison, et encore une fois quelques semaines plus tard.

Je sais que nous nous sommes battus au début. Que certains soirs, on pleurait toutes les deux ensemble. Que mes amis m’ont juré que mon bébé irait mieux. Je sais qu’ils avaient raison, et mon bébé va mieux.

Je sais que « l’allaitement, c’ est mieux », tout comme tu le sais.

Mais, laisse-moi te dire ce que je sais.
Je sais que mon bébé commence à pleurer immédiatement après avoir mangé, se tordant de douleur. Inconsolable.
Je sais que pendant un mois et demi j’ai exclusivement tiré mon lait et essayé des biberons à flux lents, j’ai essayé différentes positions, j’ai vu une autre spécialiste en lactation.
Je sais que j’ai tenu mon enfant, mon bébé, alors qu’elle a hurlé pendant des heures un jour pendant huit heures d’affilée.
Je sais que nous avons été voir le pédiatre au moins deux fois par semaine depuis qu’elle est née.
Je sais que j’ai essayé de retirer le soja, les produits laitiers et légumes verts de mon alimentation pour rendre mon lait plus digeste pour elle.
J’ai tiré mon lait et je le tire encore, assez pour avoir des litres de lait maternel dans mon congélateur même si ma fille ne sera probablement jamais capable de manger ça.
Tout ça je le sais parce que je sais que « l’allaitement, c’est mieux. »

Et puis, enfin, nous avons essayé un lait hypoallergiqueique sans protéine, que tu m’as vu acheter aujourd’hui. Et les cris ont cessés. Et mon bébé a commencé à sourire. Elle a commencé à interagir. Elle a commencé à dormir.
Et j’ai pleuré. Parce que je pensais que « l’allaitement, c’est mieux ».

J’ai pensé que mon corps avait échoué. Je pensais qu’elle ne serait pas nourri aussi sainement avec du lait maternisé.
Je sais que tu penses que je ne prend pas soin de ma fille ou que je suis paresseuse, ou peut-être que tu essayes réellement d’être utile et que tu as pensé que personne ne m’avait jamais parlé des bénéfices de l’allaitement.
Mais, tu as tort. Ce que je sais que tu ne sais pas, c’est que l’allaitement n’est pas toujours la meilleure option. Je sais qu’un bébé heureux et en bonne santé c’est mieux. Je sais que nourrir sont enfant c’est mieux.

Ce dont je suis sûre et que nous savons toutes les deux, c’est qu’être parent, c’est dur. Vraiment dur. Que, parfois, ce que nous prévoyons et ce que nous voulons pour nos enfants ne marche pas, mais nous sommes tous ici pour essayer de faire ce qu’il y a de mieux pour eux.

Alors, chère inconnue, la prochaine fois que tu vois quelqu’un qui achète du lait maternisé, essayes de te rappeler que les mères devraient se soutenir les unes les autres. Penses à tout ce que tu ne connais peut-être pas. Rappelles-toi que « nourrir, c’est mieux ». Et souris, parce que ça veut dire que quelqu’un aime son bébé au point de faire ce qui est le mieux pour lui.

Affectueusement,
Une autre maman qui fait de son mieux et son bébé plus heureux avec du lait maternisé. »