Allaiter au volant : nouveau concept?

PARTAGER

En Nouvelle-Zélande, les mères pressées ont trouvé un nouveau moyen pour gagner du temps : allaiter en conduisant. Une nouvelle étape dangereuse dans l’évolution de la mère multitâche. 

Dans la série des pratiques dangereuses je voudrais… l’allaitement au volant. Une conduite récurrente selon la police d’Auckland, en Nouvelle-Zélande. Depuis une dizaine de jours, les forces de l’ordre interviennent sur les autoroutes et voies rapides du pays dans le cadre d’une opération destinée à contrôler la sécurité des enfants. Et surprise : par trois fois ils sont intervenus pour sévir contre des mères donnant le sein à leurs enfants. Un phénomène qui ne date pas d’hier : il y a trois ans déjà une mère de l’Ohio, aux Etats-Unis, se faisait arrêtée alors qu’elle conduisait en train d’allaiter, le portable à l’oreille…

Si ce cas de figure n’entre pas dans le code la route, les mères sont quand même reparties délestées de 115 euros. Bien peu au regard des risques encourus. « Si elle avait dû arrêter leur véhicule brutalement ou si elles avaient été impliquées dans un accident grave, leur enfant aurait été à coup sûr éjecté du véhicule » raconte, visiblement effaré, l’inspecteur Shanan Gray, au journal New Zealand Herald. Avant de rappeler les règles basiques : « Jusqu’à l’Age de 10 ans, le corps de l’enfant est encore en développement et il est plus susceptible de subir des traumatismes ».