Bébé entend tout le monde, mais n’écoute que maman

PARTAGER

Une étude canadienne montre que le bébé, dès sa naissance, est spécifiquement sensible à la voix de sa mère.

Une étude réalisée à l’Université de Montréal montre la spécificité de la voix maternelle sur le bébé. D’après les chercheurs, entendre la voix de sa maman active chez le bébé les parties du cerveau responsables de l’apprentissage linguistique, tandis qu’une autre voix, quelle qu’elle soit, ne fait appel qu’à la reconnaissance vocale.

Pour en arriver à cette conclusion, les chercheurs ont posé des électrodes sur 16 bébés nouveaux nés. Lorsque la maman parle, on capte des signaux cérébraux venant de l’hémisphère gauche, celui du traitement linguistique et vibromoteur. Lorsque la voix, pourtant proche de celle de la maman, est celle d’une infirmière,  les signaux cérébraux viennent de l’hémisphère cérébral droit, associé à la reconnaissance vocale.

Ces résultats permettent de comprendre un peu mieux l’évolution linguistique du bébé. Si on sait déjà que le bébé possède des capacités innées, les chercheurs commencent seulement à comprendre comment elles fonctionnent.

Déception toutefois : l’étude ne précise pas si les résultats sont les mêmes chez les filles et les garçons. D’instinct, on sait pourtant que les garçons n’écoutent, parmi les femmes, que leur mère.