Crise du soir chez le nourrisson : info ou intox?

PARTAGER

Quand on a un tout-petit qui pleure régulièrement le soir sans qu’on puisse véritablement le calmer, on se pose tout un tas de questions… Chacun y va alors de son conseil, les amis, les parents… et il n’est pas rare qu’on entende parler alors de la fameuse crise du soir… Mais comment comprendre et démêler le vrai du faux sur ce phénomène quand on manque d’expérience ?

Crise du soir : État des lieux

Votre chérubin est tout chagrin durant 1 à 2 heures chaque soir aux environs de 17-19 heures, et vous avez beaucoup de mal à le calmer. Cette crise est récurrente, et vous trouvez cela un peu étrange… Vous avez sans doute déjà entendu parlé de la fameuse crise du soir, mais avouez que c’est assez léger comme explication…

Et pourtant, ce n’est pas totalement faux, à condition que votre bébé ne présente pas d’éventuels problèmes de santé. Il ne faudrait pas en effet, tout mettre sur le compte de cette crise du soir, alors que votre petit a d’autres soucis, comme des coliques ou un reflux gastro-œsophagien…

Crise du soir : La comprendre pour mieux la repérer

La fameuse crise du soir existe bel et bien… et la source de ces pleurs incessants est très simple : bébé a accumulé beaucoup de tensions dans la journée, il a découvert tout un tas de choses, et quand arrive le soir, il a besoin d’apaiser ces tensions… A son âge, pleurer est son unique façon de se défouler.

C’est un peu comme nous adultes quand nous rentrons du travail, et que nous avons besoin de parler et de nous plaindre pour évacuer. Évidemment, à cet âge, bébé peut avoir d’autres petits soucis… Si vous avez un doute, n’hésitez pas à en parler à votre médecin, surtout si bébé pleure beaucoup dans la journée et que ses crises durent plusieurs heures.

Crise du soir, au revoir

Le plus souvent, ces crises du soir disparaissent quand bébé atteint ses 3 mois de vie. Mais jusque là, entendre ses pleurs sont difficilement supportables (on vous excuse)… Il existe alors quelques petites astuces qui peuvent le calmer, à vous de trouver celle qui convient le mieux à votre enfant :

1)      Un besoin de calme complet !

Certains bébés ont besoin de se retrouver dans une pièce bien calme quelques minutes pour s’apaiser…

2)      Lui faire écouter de la musique !

Certaines musiques calment bébé rapidement… Mais attention, pas uniquement une mélodie toute douce, certains bout de choux adorent le rock ! A vous de tester un à un chacun de vos CD.

3)      Prendre un bol d’air !

Quelquefois, une petite balade dans le jardin peut désamorcer la bombe ! Essayez cette solution en lui faisant prendre l’air !

4)      Le peau à peau !

Tout comme quand il est né à la maternité, vous pouvez vous dévêtir tous les deux et le prendre en peau à peau durant au moins une demi-heure. Peau nue contre peau nue, sur votre ventre, confortablement installés tous les deux dans votre canapé. Cette méthode fait souvent des miracles.

5)      Le laisser pleurer !

Si rien n’y fait et que bébé continue de pleurer malgré toutes les astuces testées ci-dessus, le laisser pleurer peut être une solution. Après tout, s’il a besoin de décharger ses tensions en pleurant, qu’il pleure ! Surveillez-le toutefois de temps à autre, et ne le laissez pas pleurer des heures ! Il faut sentir la nuance entre une vraie détresse et juste un trop plein d’énervement qui a besoin d’être expulsé. Une nuance pas toujours aisée.

La crise du soir n’est pas un mythe, mais bien un phénomène vérifié et attesté par les médecins. Le problème des parents reste de la gérer au mieux, et avouons-le cela n’est pas chose facile. Le plus rassurant est de se dire que ces crises passent toutes un jour ou l’autre !

Source : 100 trucs et astuces pour survivre à l’arrivée de votre premier enfant de Kerry Colburn et Rob Sorensen aux éditions Marabout.