LES DANGERS LIÉS AUX GROSSESSES RAPPROCHÉES

PARTAGER

Certains médecins considèrent que les grossesses trop rapprochées présentent un risque pour la maman comme pour le bébé.

En effet, plusieurs études semblent confirmer que les grossesses rapprochées pourraient être néfaste pour la santé de bébé.

Ces études soulignent les risques de faibles poids à la naissance et de retard de croissance pour les naissances qui auraient lieu avec un intervalle trop faible.

Grossesses rapprochées : prendre la mesure du risque

En 2003 des chercheurs américains ont cherché à faire le point sur l’intervalle entre deux grossesses et les risques de prématurité. Sur 89000 femmes dans l’Utah qui avaient donné naissance à un deuxième enfant entre 1992 et 1998. On a pu déceler que celles qui avaient accouché à un intervalle très court (moins de six mois entre la naissance, les dernières règles et la nouvelle grossesse) augmentaient les risques de problèmes de santé sur leur bébés. Les risques de naissance prématurée sont deux fois plus élevés pour celles sont les naissances étaient rapprochées. Mais plus inquiétant, le risque de décès à la naissance était multiplié par 3,6.

Un écart idéal ?

L’intervalle idéal entre deux grossesses serait entre 18 et 23 mois. C’est le résultat d’une étude américaine menée sur le sujet, faite sur 173205 extraits de naissance. Ainsi les taux de prématurité, les taux de faibles poids de naissance et de petite taille du bébé sont les plus faibles lorsque les grossesses sont espacées par ce laps de temps.