Des jumeaux nés avec 24 jours d’écart

PARTAGER

A Boston, lorsque Lindalva, enceinte de jumeaux, a perdu les eaux et a commencé à avoir des contractions à 24 semaines de grossesse, les médecins ont choisi une procédure rare, mais pas exceptionnelle afin d’optimiser les chances de survie d’au moins un des deux enfants. Celle-ci consiste à faire naître un bébé et à laisser le second dans le ventre de sa mère.Lorsque les contractions ont commencé et que la poche des eaux s’est rompue, Lindalva était enceinte de 24 semaines. Pour les jumeaux qu’elle porte, la situation est critique car s’ils naissent aussi tôt, ils seront grands prématurés et leurs chances de survie seront très minces. Pour éviter une telle situation, les médecins ont dans un premier temps choisi d’injecter du sulfate de magnésium à la maman pour ralentir ses contractions, ainsi que des corticoïdes, afin d’accélérer la maturation pulmonaire des bébés.

Une procédure étonnante

Après quatre jours de traitement, les contractions reprennent. Etant incapable d’empêcher le travail de continuer, les médecins de Lindalva lui proposent une procédure rare, mais pas exceptionnelle. Elle comporte des risques, mais offre de meilleures chances de survie à au moins un des bébés. Elle consiste à faire naître un des enfants et à laisser le second dans le ventre de sa mère le plus longtemps possible.

Cette technique est rendue possible par le fait qu’en cas de grossesse gémellaire, le col de l’utérus peu se refermer entre l’expulsion du premier enfant et celle du second. Les contractions cessent et en théorie, la maman peu attendre quelques heures avant que le travail recommence. En pratique, les médecins veillent à ce que cela ne se produise pas lorsque la grossesse arrive à son terme car il y a un risque pour le bébé resté dans l’utérus.

Jumeaux, ou presque

Le 2 mars, Lindalva a donc mis au monde Alexandre, grand prématuré de 700g. Il a immédiatement été placé en réanimation néonatale et sous respirateur. Pendant 24 jours, elle a été alitée et sous antibiotiques pour éviter tout risque d’infection. Ronaldo est finalement né le 25 mars, pesant 500g de plus que son frère. Cependant à 28 semaines de grossesse, il est lui aussi prématuré.

Il faudra ensuite attendre l’âge de l’entrée à l’école afin de définir s’ils souffrent de séquelles cognitives, et plus tard pour les séquelles fonctionnelles comme la bonne mise en place de la régulation hormonale.

Si tout se passe bien, ils seront de retour chez eux mi-juin, date à laquelle ils auraient dû naître.