La Santé de bébé : les rendez-vous de 0 à 36 mois

PARTAGER

L’arrivée dans la vie, quelle aventure pour bébé ! Pour être la plus belle possible, elle sera jalonnée de beaucoup d’amour… mais aussi d’un certain nombre de rendez-vous indispensables ou simplement souhaitables chez le pédiatre. De 0 à 36 mois, suivez le guide !

Un nouveau né en bonne santé

Les nouveaux-nés, protégés par les anticorps que leur maman leur a transmis, sont rarement malades, sauf exceptions. Après 3 mois, les choses se gâtent. « Il faudra que votre bébé traverse près de 300 jours de maladie pour arriver à bon port vers 3 ans en abordant l’enfance, période pendant laquelle il ne sera pratiquement plus malade » précise le docteur Philippe Grandsenne, auteur chez Hachette Pratique de Bien soigner votre bébé.

Message reçu ! Dès la naissance, et jusqu’à 3 mois, le mieux à faire est donc de se reposer le plus possible (c’est-à-dire de dormir aussi souvent que l’on peut en même temps que bébé !)… Et de se tenir prêt pour la déferlante des rhinites, rhinopharyngites et autres varicelles contre lesquelles on ne peut rien, si ce n’est agir sur les symptômes pour protéger son enfant. Mais pas de panique : comme le savent les mamans qui n’en sont pas à leur premier bébé, on apprend avec le temps à distinguer le malaise du mal et à traiter sans s’affoler les bobos et virus à répétition. Plus le temps passe, plus on prend confiance en soi et moins on consulte !

Les 100 premiers jours de bébé

A la maternité, dès la première minute de vie du bébé, le médecin vérifie qu’il respire seul, que son cœur bat, que son teint est bien rose, qu’il est tonique et qu’il réagit bien aux stimulations (c’est le fameux score d’Apgar). Quelques heures après sa naissance ou le lendemain, une fois le bébé reposé de son grand voyage vers la naissance, il a droit à un examen complet de la tête aux pieds…

Des manipulations franches qui démontrent aux parents qu’il n’est pas si fragile qu’il en a l’air ! Durant le séjour à la maternité, la prise de température, la pesée quotidienne, l’examen des selles et le contrôle de la glycémie permettent de s’assurer que tout va bien. C’est aussi le moment où tous les bébés font une jaunisse bénigne (ictère du nouveau-né) due à l’augmentation des pigments biliaires dans le sang. Quand tout est rentré dans l’ordre, bébé peut rentrer à la maison et maman n’aura plus qu’à prendre sa température et à le peser tous les jours.

A partir de 3 semaines commence ce que le docteur Grandsenne appelle « l’adolescence du nouveau-né ». La relative tranquillité des premiers jours laisse place à pas mal de bouleversements qui se traduisent par des cris incessants que rien ne peut calmer. Maintenant, le bébé éprouve des douleurs brusques dans le ventre. Ce sont les fameuses coliques du nouveau-né, qui s’accompagnent de difficultés d’expulsion des selles (fausse constipation). Précisons que les coliques ne s’accompagnent pas forcément de selles. Alors, pas de panique avant 8 jours si vous ne voyez rien venir malgré les extraordinaires poussées de bébé.

Autre manifestation de cette période : l’acné du nourrisson qui apparaît vers 15 jours ou 3 semaines et disparaît avant 100 jours comme les autres bizarreries de cette période.