Les clés de la réussite pour les mères actives

PARTAGER

40% des jeunes mères actives modifient leur trajectoire professionnelle. Motivées par plus de liberté et d’évolution de carrière, certaines choisissent de trouver une alternative pour s’épanouir dans le travail après une ou plusieurs grossesses. Beaucoup deviennent ce qu’on appelle des « mompreneurs ».

Changer de job quand on est maman

Céline Fénié, 30 ans et deux enfants, présidente des mompreneurs françaises a vu « une croissance fulgurante » de ses adhérentes depuis qu’elle a créé l’association en 2008. Après 7 ans d’une carrière dans le marketing, elle créé son site mamanshopping.com. Aujourd’hui, elles sont 600 à avoir rejoint les mompreneurs, en créant leur entreprise. La plupart de ces femmes ont la trentaine, et choisissent de devenir auto entrepreneurs pendant leur grossesse ou à la naissance d’un de leurs enfants.

« Ces femmes sont en pleine remise en question, et souhaitent se projeter dans l’avenir. Dans communauté, tous les domaines sont représentés. » Nombreuses sont celles qui ont choisi le domaine de la puériculture pour s’épanouir dans un nouveau job, « c’est pour nous un moyen de se recentrer sur nos valeurs, de manière à concilier le mieux possible la vie professionnelle et la vie personnelle. » A toutes celles qui veulent tenter l’aventure voilà les conseils de Céline Fénié.

Avant de se lancer

– Bosser un maximum sur son projet et notamment sur sa viabilité

– Suivre des formations si on ne se sent pas au niveau, notamment en gestion d’entreprise

– Ne pas hésiter à s’imposer et à mettre en avant son projet, surtout si on y croit, notamment auprès des banques ou des partenaires