Quand bébé peut-il dormir seul ?

PARTAGER

Vous rentrez de la maternité avec votre premier nouveau-né dans les bras, pleine d’amour…et de fatigue. Vous rêvez d’une longue nuit de sommeil paisible, ou du moins – restons réaliste – de quelques heures peinardes entre deux tétées ou biberons. Mais à quel âge bébé peut-il dormir seul ?   

Les premières nuits vous avez gardé bébé près de vous, comme à la maternité. Besoin d’être rassurée, plaisir de le regarder, envie de se faciliter aussi la vie car il ne fait pas ses nuits. Le sommeil de bébé est en pleine construction.

Mais au bout d’une semaine, certaines mamans reconsidèrent leur position : entendre bébé pleurer et courir le nourrir, oui, mais doit-on pour autant supporter tous ses charmants petits bruits (succions, gargouillis, baillements et compagnie), qui font que la nuit déjà courte est en plus ponctuée de micro-réveils toutes les cinq minutes ?

Car un nourrisson  peut être très bruyant, oui madame, autant que votre chéri quand il a un peu trop picolé pendant la soirée !

Laisser bébé dormir seul : trois possibilités

A partir de là, trois possibilités s’ouvrent à vous pour coucher bébé seul, tout dépend de la configuration de votre logement :

1- Mettez bébé tout de suite dans sa chambre, en laissant sa porte et la vôtre entrouvertes, ce qui suffira largement pour entendre ses cris d’affamé mais limitera tous les autres petits sons qui vous réveillent pour rien. De toute façons, les parents ont souvent un sixième sens pour déceler les réveils de bébé avant même qu’il ne pleure vraiment !

2-Si vos chambres sont très éloignées l’une de l’autre et que vous avez peur de ne pas l’entendre, installez un baby-phone, sorte de talkie-walkies à sens unique. Les derniers modèles sont de très longue portée… mais aussi souvent d’une extrême sensibilité : ils bipent et transmettent le moindre soupir de manière amplifiée. Attention donc à ne pas retomber dans ce que vous cherchiez justement à éviter !

3-Mettez bébé dans une pièce qui donne dans votre chambre ou à côté de votre chambre, et peu importe qu’il s’agisse d’un dressing, d’un couloir ou d’une salle de bain si l’air y est sain et que le couffin rentre bien. Là encore, vous entendrez ses pleurs mais pas le reste.

Préparer bébé à dormir seul

Si vous gardez bébé avec vous les premières semaines, les premiers mois, voire tant qu’il ne fait pas ses nuits  ou parce que la taille de votre logement vous l’impose pour l’instant, rien n’empêche de le préparer pour le moment où il dormira seul. Pour cela, voici quelques pistes à tester et/ou adapter :

– placez-le dans le coin opposé à votre lit, ainsi il ne vous sentira pas trop (l’odeur de maman et notamment de son lait peut favoriser ses réveils).

– installez un joli petit paravent devant son lit pour lui faire un coin perso et éviter aussi qu’il ne vous voit et fasse donc la fête de trop bon matin…

– couchez-vous autant que possible quand il est déjà endormi, et surtout n’attendez pas dans la pièce qu’il s’endorme quand vous l’avez couché, quitte à le laisser râler un peu. Il apprendra ainsi à s’endormir seul.

Si vous n’avez pas le choix et que vous devez partager la chambre de bébé, rassurez-vous : au bout d’un moment un conditionnement se met en place, vous n’entendez plus ses petits bruits, seulement ses vrais pleurs, exactement comme vous n’entendez pas le réveil de votre mari qui sonne une heure plus tôt que le vôtre !