Recherche sommeil désespérément

PARTAGER
© DR

Pas facile, les premiers mois, quand le sommeil de bébé est plus ou moins agité et pas encore bien réglé. Les nuits des parents s’en ressentent. Mais comment faire au mieux ?

Côté berceau

Son sommeil conditionne le vôtre… Agissez autant que faire se peut. Car bébé n’est pas une mécanique bien huilée. Quelques conseils pour l’aider à dormir et laisser à ses heureux parentsle temps de souffler un peu.
Prendre le bain le soir
À la maternité, en général, la toilette avait lieu le matin. De retour à la maison, changement d’horaires: un bain le soir aura le mérite de le détendre et de l’apaiser avant le coucher.

Instaurer le rituel du dodo

Tout petit déjà, il aime qu’on lui parle, qu’on le berce doucement, peau à peau, en lui racontant une histoire. Cela le rassure et le dirige tendrement dans les bras de Morphée.

Ne pas l’énerver

Éviter les câlins trop « chatouilles », la télévision ou encore une mélodie trop puissante ou rythmée dès le repas du soir fini. Ils peuvent l’énerver et nuire à son endormissement.

Respecter son rythme

Rien ne sert de vouloir aller plus vite que la musique, sachez être patiente. Les rythmes sont très variables d’un enfant à l’autre. Un bébé d’un mois va faire ses nuits, alors qu’un enfant de bientôt trois ans réveillera encore ses parents. En principe, un bébé se couche tôt et se lève dès potron-minet. Pour les gloutons qui terminent systématiquement leur biberon du soir, il est possible de leur donner un petit coup de pouce en ajoutant de la farine. Mais pas avant six, voire huit mois et avec l’accord du pédiatre uniquement.

Des heures régulières

Il est essentiel de le coucher tôt et à une heures régulière, même s’il est bien éveillé, dès l’âge de 6 à 8 semaines. Il a besoin de ce temps calme pour s’endormir doucement et longtemps.