Stimuler l’intellect de bébé en communiquant avec lui le plus tôt possible

PARTAGER

Parler à son enfant dès sa naissance n’a rien de ridicule, au contraire, une récente étude révèle que la communication précoce permettrait d’aider bébé à se développer.

Etre gaga de son bébé pourrait être bénéfique. En effet, engager des conversations de qualité avec le nouveau-né, alors que celui-ci ne sait pas parler, ne serait pas complètement inutile. Une récente étude, menée par des chercheurs de l’Université d’Harvard et publiée dans la revue Jama Pediatrics, démontre que ces interactions précoces, trop souvent ignorées, aident au développement du cerveau de l’enfant.

Les parents ne communiquent pas assez avec leurs enfants

Cette étude de l’Université d’Harvard regrette explicitement le fait que les parents ne prennent pas assez de temps afin de communiquer avec leurs progénitures. En effet, ces derniers sous estiment encore trop souvent les bienfaits d’une communication avec bébé. Pourtant, si l’enfant n’a pas la capacité d’établir une conversation de qualité, cela ne signifie pas qu’il est totalement hermétique aux échanges verbaux.

Aujourd’hui, à cause des idées reçues, près de 13 millions d’enfants vont au lit sans pouvoir bénéficier d’un tendre moment de partage avec la lecture d’une histoire. Pourtant, si bébé ne parle pas, il entend et comprend ce qu’on lui raconte. Dès sa naissance, celui-ci a donc besoin d’établir le contact avec son environnement et les personnes qui l’entourent. La communication devient donc un élément incontournable dans l’éveil et le bien être des petits bouts de chou.

L’étude d’Harvard aborde également l’existence de disparités communicationnelles, qui relèvent de la logique des classes sociales. En effet, les chercheurs précisent qu’à 3 ans les bambins qui grandissent dans des foyers avec de faibles revenus entendent, en moyenne, 30 millions de mots de moins que les bouts de chou qui vivent dans des familles aux revenus supérieurs.

Expliquer aux parents comment communiquer avec les enfants

– Entre 0 et 6 mois, il faut être indulgent, bébé ne peut pas comprendre le discours des adultes. Il est donc conseillé de communiquer avec lui en jouant sur les sons et les expressions du visage;

– Entre 6 mois et 18 mois, l’enfant est en capacité d’intégrer une importante quantité de mots. Afin de faciliter son apprentissage et son éveil, il est recommandé d’utiliser des gestes et d’associer chaque mot à un objet ou une situation;

– Entre 18 et 36 mois, l’enfant est en capacité de comprendre les conversations avec ses parents. Papa et maman peuvent donc s’exprimer clairement en employant toujours un vocabulaire très varié.

– Après 36 mois, on peut entamer des conversations qui projettent l’enfant dans le futur ou dans le passé. Les interactions peuvent être plus complexes et plus recherchées et les parents peuvent même interroger les enfants en demandant «pourquoi» et «comment».