Syndrome de la tête plate, la réponse de l’ostéopathie

PARTAGER

Après l’accouchement de nombreux nouveau-nés souffrent du syndrome de la tête plate, ou plagiocéphalie. Cette malformation caractérisée par un aplatissement asymétrique de la boîte crânienne peut être soignée par l’ostéopathie et en suivant des conseils simples à appliquer au quotidien.

Plagiocéphalie : deux origines possibles

Premièrement, la plagiocéphalie « synostosique » qui est une déformation pathologique rare du crâne (1 cas pour 2 500 naissances). Elle est le résultat d’un rapprochement précoce des plaques osseuses du crâne. Elle peut provoquer des retards psychomoteurs ainsi que des troubles du comportement chez l’enfant.

Deuxièmement, la plagiocéphalie « fonctionnelle » qui est une déformation bénigne de la tête pouvant être liée au déroulement de la grossesse et aux conditions de l’accouchement. Elle peut engendrer des symptômes chez les bébés tels que torticolis, reflux gastriques ou encore troubles ORL.

Syndrome de la tête plate : diagnostic et traitement par l’ostéopathie

Dans le cas de la plagiocéphalie synostosique, il est important de faire un diagnostic le plus tôt possible afin d’être dirigé vers un neurochirurgien qui pourra apporter une réponse médicale à ce trouble. En cela, l’intervention d’un ostéopathe peut être un atout car il va pouvoir informer les parents en observant la forme de la tête du nouveau-né.

Dans le cas de la plagiocéphalie fonctionnelle, l’intervention de l’ostéopathe va pouvoir corriger la déformation et prévenir les problèmes qui y sont associés. 3 à 4 consultations sont nécessaires au cours de la 1ère année de l’enfant afin que les résultats soient efficaces. L’ostéopathe corrige la déformation et rétablit une mobilité normale entre les plaques osseuses du crâne. Cette manipulation permet de stimuler la circulation pour que le cerveau et le crâne se développent en symbiose. Si la malformation ou les torticolis persistent, un examen complémentaire doit alors être réalisé.

L’Ecole Supérieure d’Ostéopathie (ESO) de Paris rappelle qu’il est toutefois nécessaire de consulter un ostéopathe spécialiste des nouveau-nés.

Les conseils d’ostéopathe pour éviter la plagiocéphalie

Afin de réduire le nombre d’enfants atteints de cette malformation, la ESO Paris délivre une liste de conseils à suivre durant les premiers mois de la vie des bébés :

– Calez la tête de votre bébé du côté le plus rond lorsqu’il dort.

– Lorsqu’il est éveillé, mettez-le sur le ventre pas longtemps selon sa patience mais plusieurs fois par jour.

– Lors des tétées, donnez le biberon en changeant de côté.

– Variez les positions lorsque vous le tenez dans les bras et favorisez les positions à l’opposé de sa position de préférence

– Limitez l’utilisation du cosy pour les déplacements ou lorsque vous ne pouvez pas le surveiller.

– Lors de chaque change, stimulez les rotations de tête du côté limité.

– Lorsqu’il est sur le tapis d’éveil, stimulez l’utilisation de ses bras et de ses jambes de façon symétrique et variez les positions (sur le dos, sur le ventre, sur le côté).

– Ne stimulez pas trop tôt la position debout avant qu’il ne puisse le faire lui-même.