Un traitement pour guérir l’eczéma ?

PARTAGER
Des chercheurs de l’Université de Yale aux Etats Unis viennent de découvrir un potentiel traitement afin de guérir les crises d’eczéma.

 

L’eczéma est une des maladies de la peau les plus répandues. Connue aussi sous le nom de « dermatite atopique », elle touche environ 15 000 000 de français.
Actuellement, il n’existe aucun traitement qui puisse guérir définitivement ces crises de démangeaisons et ces rougeurs sur la peau. En effet, la seule recommandation des médecins et dermatologues reste les gestes préventifs comme prendre des bains antiseptiques et utiliser des crèmes apaisantes et réparatrices.

L’eczéma chez les enfants

On remarque en France que l’eczéma touche de plus en plus d’enfants. En effet, cette maladie chronique est en hausse depuis 10 ans et aujourd’hui, on estime que 20% des enfants en France en sont victimes.
L’eczéma se traduit souvent par une peau qui squame, des rougeurs et surtout des crises de démangeaisons, faibles ou aiguës. Chez les nourrissons, elle a tendance à se localiser sur le visage, tandis que chez les enfants de plus de 2 ans on l’a retrouve au niveau des plis du genoux et du coude.

Un traitement en cours ?

Alors que l’eczéma est actuellement traité avec des crèmes stéroïdes et des médicaments comme les corticostéroïdes, des chercheurs américains ont proposé une nouvelle alternative qui donne espoir aux personnes sujettes à ces crises de démangeaisons. En effet, selon les résultats publiés dans la revue The Journal of The American of Dermatology, le traitement contre l’arthrite rhumatoïde a pour effet de réduire les symptômes de l’eczéma.
Avant de révéler leur étude, les chercheurs de l’Université de Yale ont pris le temps de tester ce traitement sur six patients atteints d’eczéma, et à chaque fois les symptômes ont disparu.  » Les patients étaient ravis des résultats du traitement et ont également exprimé le sentiment d’être bien dans leur peau pour la 1ère fois depuis longtemps. » déclare le professeur Brett King.
Si les premiers essaies sont satisfaisants et encourageants, les chercheurs préfèrent néanmoins renouveler les essais cliniques afin de vérifier l’efficacité du traitement

Les dangers de l’eczéma

– retard de croissance chez l’enfant

– troubles du sommeil

– problèmes ophtalmologiques (cataracte)

– crise d’eczéma de contact