Vivre dans une famille monoparentale

PARTAGER
Selon la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (Dres), plus d’une famille sur huit en France est une famille monoparentale.
En France, le nombre de familles monoparentales augmente depuis 1990. Si à cette époque on comptait déjà 900 000 parents seuls avec au moins un enfant mineur, en 2011 les chiffres ont augmenté et ce sont 1.6 millions de parents qui sont concernés par cette situation.

Les parents à la tête des familles monoparentales

Si les femmes se retrouvent souvent à gérer une famille monoparentale (85%), l’étude de la Dres insiste également sur la recrudescence, ces dernières années, du nombre de pères dits « isolés ». En effet, en 2011 ils sont 240 000 pères à être à la tête d’une famille monoparentale contre 100 000 en 1990.
En ce qui concerne le niveau de vie que l’on soit une mère ou un père isolé, les choses restent très similaires. Généralement, ces parents ont un faible niveau de vie, de mauvaises conditions d’emploi et ils sont même obligés de vivre dans le même ménage que d’autres adultes (amis ou famille). Il faut également savoir que les parents de familles monoparentales sont plus souvent au chômage que les parents en couple. Selon cette étude, 7% des couples sont sans emploi contre 16% des parents isolés.

Les enfants mineurs

En 2011, 18% des enfants mineurs en France vivent au sein d’une famille monoparentale. Si la proportion varie selon l’âge, 10% pour les moins de 3 ans et 22% pour les 12-17ans, ils sont malgré tout 2.4 millions à vivre avec un seul parent.
S’ils vivent tous dans des familles monoparentales, leurs vies ne se ressemblent pas pour autant. En effet, la moitié des parents sont célibataires (190 000 avouent n’avoir jamais été en couple), 1/3 sont divorcés, 15% mariés et 5% veufs.

 

A lire aussi sur Coté Famille : 

Colocation : les familles monoparentales s’y mettent 

 Un tiers des familles monoparentales vivent en dessous du seuil de pauvreté

– Le coût d’un enfant après une séparation