Back
Image Alt

Quand y’a-t-il adultère ?

Dans le monde actuel, l’adultère est l’une des premières causes mises en avant pour le divorce. Il est fréquent d’entendre dire dans la bouche d’une connaissance ou d’un proche qu’un tel ou une telle « a commis l’adultère ». Mais quand y a-t-il réellement adultère ? On analysera la question dans cet article.

Qu’est-ce que l’adultère ?

Avant de déterminer quand il y a adultère, il est important d’expliquer en premier lieu ce qu’est l’adultère. Pour cela, on va analyser les différentes définitions de l’adultère.

A lire également : Comment encourager l'esprit d'entreprise chez vos enfants

L’adultère en général

En général, l’adultère signifie une trahison entre deux personnes mariées. De ce fait, il est facile à comprendre que l’adultère est perçu comme une trahison de l’un des membres d’un couple uni par les pouvoirs sacrés du mariage.

L’adultère en droit

En droit, la conception de l’adultère est tout à fait différente. En effet, pour le législateur, l’adultère est toute situation dans laquelle l’un des membres d’un couple marié profère une insulte à l’autre. Dans ce sens, on peut interpréter facilement que l’adultère n’implique pas forcément les relations sexuelles en dehors du conjoint légal.

A voir aussi : Les meilleurs livres et films pour des moments en famille inoubliables

Lorsqu’il y a une situation où l’un des membres se sent insulté ou négligé, il peut invoquer l’adultère. De même avec le droit numérique, cela se confirme. Pour le droit numérique, les relations où une personne mariée échange des nues avec quelqu’un d’autre que son conjoint, sont considérées comme adultère. De ce fait, l’adultère a pris une dimension plus large.

 L’adultère dans les livres saints

Dans les livres saints tels que la Bible, l’adultère est défini comme toute trahison de l’un des membres d’un couple marié. Néanmoins, dans le Nouveau Testament, Jésus-Christ va ajouter qu’un homme ou une femme qui regarde quelqu’un d’autre en convoitant son corps a déjà commis l’adultère avec celui-ci.

De plus, il rajoute qu’un homme ou une femme qui divorce de son conjoint et se remarie a commis l’adultère. De ces différents constats, il relève que l’adultère, selon les livres saints, est premièrement le fait de coucher avec une autre personne que son conjoint.

Deuxièmement, le fait de convoiter sexuellement quelqu’un avec qui on n’est pas marié. Et troisièmement, le fait de divorcer et de se remarier avec quelqu’un d’autre.

Quand y a-t-il alors adultère ?

De toutes ces différentes définitions, il en ressort que l’adultère est la trahison de l’un des membres d’un couple marié qui couche avec quelqu’un d’autre que son conjoint. L’adultère a donc lieu quand le membre trahi du couple prouve la trahison de son conjoint.

Cela sous-entend que pour divorcer, que ce soit pour une trahison physique ou virtuelle, il faudra apporter les preuves de la tromperie.

Les différentes formes d’adultère et leurs conséquences légales

L’adultère peut se présenter sous différentes formes qui ont chacune leurs propres conséquences légales. En effet, selon les pays et les cultures, l’adultère est plus ou moins sévèrement puni.

Dans certains pays comme la France, par exemple, il n’y a pas de sanction pénale pour adultère. L’infidélité dans le cadre du mariage constitue une faute civile pouvant entraîner des répercussions financières importantes lors d’un divorce.

En revanche, dans d’autres pays comme en Iran ou en Arabie Saoudite par exemple, l’adultère est considéré comme un crime passible de peines allant jusqu’à la mort.

Il existe aussi des cas où l’acte sexuel n’a pas eu lieu mais où le comportement adopté relève toutefois de l’adultère virtuel. Il s’agit notamment de flirter sur internet avec quelqu’un qui n’est pas son conjoint ou encore d’entretenir une relation amoureuse platonique mais intense avec une personne autre que son partenaire.

Bien qu’il ne soit pas toujours facile à prouver, ce type d’infidélité peut néanmoins être considéré comme une atteinte à la vie privée du conjoint trompé et peut donc entraîner des conséquences juridiques non négligeables.

C’est pourquoi il faut bien comprendre ce qu’est l’adultère ainsi que ses différentes formes afin d’éviter toutes mauvaises surprises lors d’un éventuel divorce.

Comment prévenir et gérer l’adultère dans son couple

Le sujet de l’adultère est un thème sensible et épineux au sein des couples. Pour éviter d’en arriver là, il faut que les partenaires puissent exprimer librement leur ressenti sans crainte du jugement ou des reproches. Être à l’écoute de son partenaire permet aussi de mieux comprendre ses besoins afin d’y répondre adéquatement.

Il peut être judicieux aussi d’établir ensemble une charte conjugale. Cette dernière va fixer les règles du jeu dans le couple et préciser ce qui est toléré ou non. Cela peut concerner, par exemple, le fait d’avoir des amis proches du sexe opposé ou encore la manière dont on gère sa présence sur les réseaux sociaux.

Le respect mutuel doit être une valeur fondamentale dans tout couple sain. Cela passe souvent par des actions simples comme se montrer attentionné, faire preuve de tendresse ou encore passer du temps ensemble régulièrement.

Si, malgré tous ces efforts, l’un des partenaires vient à tromper l’autre, il est alors nécessaire d’en tirer toutes les conséquences en adoptant une attitude ferme mais constructive. Dans certains cas, cela peut amener à se séparer temporairement afin de prendre du recul et réfléchir aux solutions possibles pour sauver la relation.

Prémunir son couple contre l’adultère demande une prise de conscience, un travail sur soi et sur sa relation avec son partenaire. Mais cela en vaut la peine, car cela permet de préserver l’amour, le respect et la confiance au sein du couple.