Back
Image Alt

Quelle démarche faire après une naissance ?

L’arrivée d’un nouveau-né est une source de joie, car vous avez traversé l’un des plus grands stress de la vie. Le prochain objectif est de s’y prendre assez tôt dans les démarches administratives en instance. Cependant, vous ne savez par où commencer ? Ce qui suit vous sera alors d’une grande utilité.

Déclaration de naissance

Vous avez pris le soin de choisir un beau prénom pour votre enfant ? La première formalité administrative à remplir est la déclaration de sa naissance. Elle se fait à la mairie de la ville où votre enfant. Par ailleurs, si l’enfant est né dans une maternité publique, vous pouvez l’enregistrer auprès de l’agent de la mairie qui assure la permanence.

Lire également : Comment faire pour prouver un adultère ?

Les pièces les plus importantes à constituer sont l’attestation du médecin, la déclaration du choix de nom, l’acte de reconnaissance de paternité et la carte d’identité des parents. Rapprochez-vous au besoin de l’état civil pour en connaître davantage.

La déclaration de naissance doit être finalisée au plus tard le cinquième jour après la naissance. Si le cinquième jour tombe sur un week-end ou un jour férié, alors vous avez encore le premier jour ouvrable qui suit.

A découvrir également : Quel type de chaise haute choisir pour son bébé ?

Inscriptions aux structures de prestations familiales

Les parents doivent enregistrer le nouveau-né auprès des structures chargées des prestations de familles. Il y a en l’occurrence la caisse d’allocation familiale et la caisse d’assurance maladie. Cet enregistrement doit se faire les premiers jours après la naissance de l’enfant. L’idéal serait de le faire dans l’intervalle des trente jours.

Les structures de prestations familiales et sociales versent aux parents des allocations pour aider ces derniers dans leur quotidien plus précisément dans l’entretien des enfants. Ces allocations mensuelles varient en fonction de l’âge de l’enfant.

Choix du mode d’accueil

Le mode d’accueil ou encore le mode de garde du nouveau-né est une question délicate. Son épanouissement et son éducation en dépendent. Il va falloir que vous preniez les dispositions assez tôt pour ne pas être surpris.

Ce choix dépend de votre profession, du revenu du ménage ou encore de la situation géographique. Plusieurs offres se proposent néanmoins à vous. Les crèches, les garderies, les jardins d’enfants, le baby-sitting, la disponibilité de l’entourage ou encore la garde par la maman sont autant de possibilités.

Demande de congés

Même s’il faut reconnaître que cette demande doit être adressée à l’employeur ou au supérieur hiérarchique, minimum un mois avant le début desdits congés, c’est aussi une phase importante.

Le père salarié a droit à vingt-cinq jours de congés de paternité. Quant à la mère, elle bénéficie de 16 semaines de congés, dont 6 semaines avant l’accouchement.

Organiser la vie quotidienne avec un nouveau-né

Avec l’arrivée d’un enfant, la vie quotidienne est bouleversée. Il faut s’adapter à un nouveau rythme de vie et organiser son temps pour répondre aux besoins du bébé.

La première étape consiste à bien préparer le retour à la maison. Pendant les premiers mois, vous devez faire des courses en amont pour éviter toute rupture de stock durant les premières semaines après la naissance. Les parents doivent penser au matériel nécessaire tel que les couchettes, biberons, sucettes…

Pour faciliter l’organisation de la vie quotidienne avec un nouveau-né, il peut être utile d’établir une liste des tâches quotidiennes prioritaires. Le soutien d’un proche peut aussi soulager considérablement les jeunes parents qui peuvent ainsi se reposer quelques heures supplémentaires ou sortir prendre l’air.

Si cela n’a pas déjà été fait pendant la grossesse, choisir une nounou ou une crèche adaptée peut aider grandement lorsque viendra le moment où maman doit reprendre le travail.

Prendre soin de soi et de son bébé après l’accouchement

Après la naissance, pensez à bien prendre soin de vous et de votre bébé. Effectivement, le corps des jeunes mamans a subi un chamboulement hormonal et physique qui nécessite une récupération.

Pour favoriser cette récupération, les sages-femmes recommandent souvent aux patientes un repos strict durant les premières semaines suivant l’accouchement. Parfois même jusqu’à six semaines en cas d’épisiotomie ou de césarienne.

Il faut aussi être vigilant à tout signe d’infection ou de douleur anormale. Les lochies sont normales après l’accouchement mais si elles deviennent très abondantes ou malodorantes, pensez à bien consulter rapidement un médecin.

Le nouveau-né doit aussi recevoir toute l’attention possible pour bien se développer. Les parents doivent veiller à sa santé en prenant rendez-vous régulièrement chez le pédiatre pour effectuer les examens médicaux nécessaires tels que la pesée et la mesure du bébé ainsi que ses vaccins.

N’hésitez pas à faire appel à des professionnels spécialisés comme des ostéopathes qui peuvent aider votre enfant dans son développement musculaire et articulaire optimal.

Prendre soin de soi peut passer par différentes activités telles que le yoga postnatal ou encore des massages spécialement conçus pour les femmes ayant accouché récemment. Ces pratiques permettent non seulement une récupération rapide mais aussi contribuent au bien-être mental indispensable quand on devient maman.