New York : une politique pro-allaitement qui fait débat

PARTAGER

Le maire de New York a mis en place une série de mesures fortement pro-allaitement, qui ne met pas tout le monde d’accord…

Pour promouvoir l’allaitement maternel auprès des jeunes mères, Michael Bloomberg, le maire de New York, n’y va pas par quatre chemins : la municipalité a, en plus du lancement d’une campagne de sensibilisation massive, mis en place un partenariat avec les principales maternités de la mégalopole : en tout, douze publiques et onze privées. « Latch on NYC », c’est le nom de cette opération anti-biberon.

En signant la charte, ces maternités s’engagent à interdire la distribution gratuite d’échantillons de lait artificiel et d’objets promotionnels du lait infantile dans leurs locaux. Seules les jeunes mères pour lesquelles le lait maternisé est recommandé dans leur dossier médical peuvent alors y accéder. Enfin, si elles souhaitent tout de même ne pas allaiter, elles devront entendre un discours de sensibilisation… 

Une New Yorkaise qui ne veut pas allaiter doit désormais s’accrocher pour faire respecter sa décision : Un comble ! « Cela reflète une idée répandue selon laquelle les femmes qui choisissent de ne pas allaiter n’y connaissent rien », commente quant à elle Jessica Valenti, auteure et blogueuse féministe américaine.